Le sport, c'est bien ; quand les femmes s'en mêlent, c'est encore mieux !

Ou quand elles s'emmêlent sur un terrain de rugby... Anne-Sophie, Floriane et Audrey le savent mieux que personne. Le nom de leur collectif, fondé l'an dernier à Rennes, elles ont choisi une autre façon de l'écrire.

logoLSE

Avec « Les sports s'emm'elles » elles veulent mettre à l'honneur le sport féminin chaque mois de mars. Cette année, c'est parfait puisque c'est aussi le thème retenu par la ville.

Anne-Sophie Demoulin est une ancienne joueuse de rugby, aujourd'hui présidente du Stade Rennais Rugby, club exclusivement féminin. Audrey Le Coc dit être une joueuse de basket « pour le loisir » ; elle est présidente de la section basket de l'Avenir de Rennes. Quant à Floriane Prévert, que ses copines appelle « la star », elle joue actuellement dans l'équipe de volley du REC, en nationale 2 et présente son club comme un exemple de parité.

Leur histoire commune a commencé à cause d'une photo. A chacun de ses déplacements, l'équipe de rugby du Stade Rennais cherchait une façon originale de communiquer. A l'occasion d'un match à Montpellier, ville multisports, l'idée est lancée de concevoir une photo de groupes avec un maximum de sports présents à Rennes. Les clubs sollicités acceptent en nombre et la photo rencontre un réel succès. Anne-Sophie Demoulin se dit alors : « on s'entend bien, on a parlé ensemble du manque de reconnaissance du sport féminin ; on pourrait peut-être faire quelque chose en commun ».

Contre les inégalités, jouer collectif

Aussitôt ses camarades du basket et du volley s'enthousiasment pour l'idée et en mars 2016 une première édition des « sports s'emm'elles » est organisée. « C'était assez facile finalement – analyse Audrey Le Coc – on avait toutes fait les mêmes constats dans nos clubs respectifs. C'était l'occasion de vivre une solidarité entre nous. » Une idée qu'elles traduisent en un slogan : pour combattre les inégalités, il faut jouer collectif !

LSEPour la première édition, les trois organisatrices avaient proposé une affiche attractive : trois week-ends, trois sports, trois matches. « Plus de 1000 spectateurs sur les trois rencontres, c'était un beau moment de sport féminin » se réjouissent-elles. Cette année, elles font mieux puisqu'elles ajoutent un club invité, le CPB Bréquigny football. Et elles accueillent avec joie les retombées de l'année passée : plus de public, plus de visibilité. « C'est un bel investissement » dit Anne-Sophie Demoulin se félicitant au passage de la médiatisation croissante du rugby féminin, sport encore peu développé en Bretagne.

Désormais, les joueuses de basket vont voir des matches de rugby, les joueuses de rugby suivent les résultats du volley et les liens se tissent toute l'année. « On est contentes quand les autres équipes gagnent - reconnaissent-elles en chœur - on suit leurs résultats ! » Car pour ces femmes de sport, l'essentiel ce n'est pas seulement le nombre de spectateurs. « Ce qui est intéressant dans tout ça – résument-elles – c'est la dimension humaine et le fait qu'on partage autrement. Ça ouvre les horizons ! »

Et demain, pourquoi pas une action sociale ?

Aujourd'hui, leur priorité est de réussir la deuxième édition et de « pérenniser l'événement ». Mais elles rêvent aussi « d'aller plus loin ». Au nom du groupe, Audrey Le Coc imagine « pourquoi pas une action sociale ». Des initiations, chaque club en fait déjà, mais ensemble, peut-être pourraient elles « aller dans les quartiers, chercher les filles qui ne pratiquent pas » ou proposer « des interventions en milieu scolaire ».

Des rêves et des projets, Floriane, Anne-Sophie et Audrey en ont encore plein pour promouvoir le sport féminin. Du côté de Nantes, les Dames de Sport les inspirent fortement. En attendant ce qu'elles souhaitent c'est que « Les sports s'emm'elles soit marqués dans les agendas des Rennais, tous les ans sur le mois de mars ! »

Geneviève ROY

Pour aller plus loin :

Quatre rendez-vous :
- Dimanche 5 mars (16h) : REC Volley - Le Touquet, Play-off Nationale 2 féminine, Salle de
Courtemanche, 13 rue Zacharie Roussin
- Samedi 18 mars (20h) : Avenir de Rennes - Orvault Sports Basket, Nationale 2 féminine,
Salle Colette Besson, 12 boulevard Albert 1er
- Dimanche 19 mars 2017 (13h30) : CPB Bréquigny - Quimper KFC, DH Bretagne, Plaine de jeux
Bréquigny
- Samedi 25 mars 2017 (18h30) : Stade Rennais Rugby - ASM Romagnat, Top 8 Élite féminin, Stade Vélodrome, 10 rue Alphonse Guérin

Deux options :
Pour assister à toutes les rencontres, il suffit de vous inscrire en ligne et d'imprimer
votre billet (6€) : https://www.weezevent.com/moisdusportfeminin2017
Si vous préférez n'assister qu'à un match, rendez-vous directement sur place : l'entrée est gratuite pour le REC Volley et le CPB football, 3€ pour le Stade Rennais Rugby, 4€ pour l'Avenir de Rennes.

 

 

Les chroniques du 8 mars

"Sport et culture : jouons l'égalité" - Retour sur quelques animations du mois de mars à Rennes :

Le roller derby, l'univers des filles qui roulent

Le socio-sport pour favoriser la rencontre

Sport de haut niveau : à quand l'égalité ?

Françoise Cognet et ses souvenirs d'aviron

Le collectif Les sports s'emm'elles

Pour vivre, le sport a besoin de l'entreprise

La mixité existe-t-elle dans le sport ?