Toutes les rues qui mènent à son atelier portent des noms de peintres ; un joli hasard et une façon d'entrer en douceur dans l'univers de Bénédicte Klene.

Celle qui se définit comme « artiste plasticienne et chroni-croqueuse » n'en finit pas de rentrer du Groenland où elle a participé à une résidence d'artistes en février/mars 2019.

Un voyage au pays du froid qu'elle qualifie d'extraordinaire, qui a bouleversé ses « petits riens » et qu'elle veut aujourd'hui partager largement.

 Klene1

 

 

parler1

Ce dimanche matin-là, Enora a parcouru les dix kilomètres de la Roazon Run comme tout le monde. Enfin, presque.

Courir est devenu un dépassement de soi pour cette jeune femme agressée sur les bords de la Vilaine alors qu'elle faisait son footing. Si aujourd'hui, elle peut l'envisager et même en parler librement c'est grâce au groupe de parole où elle s'est inscrite voilà quelques mois.

A l'association Parler, dont une antenne a ouvert à Rennes l'an dernier, les femmes victimes de violences sexuelles viennent déposer leurs mots et écouter les histoires des autres pour reprendre confiance en elles, confiance en la vie.

 

Le mois d'octobre comme chaque année est le mois de sensibilisation au cancer du sein, Octobre Rose.  L'occasion de revenir sur quelques belles rencontres !

octrose

Son crabe au jour le jour, Ariel a choisi de témoigner de sa maladie grâce à un blog

Elles ripostent à la maladie, sabre au poing, pour ses femmes la reconstruction passe par la pratique sportive

Chauve, mais toujours femme, quand la comédienne Sonia Rostagni sublime son cancer sur une scène de théâtre

Parler du cancer autrement, avec Carole Bernard, assistante sociale du réseau Onc'Oriant à Lorient

 

 

Le taux d'obésité en France a doublé en quinze ans, portant le nombre de personnes concernées à 10 millions. 80 % des Françaises font un régime au moins une fois par an. Une femme obèse a huit fois moins de chances qu'une autre de trouver du travail. On trouve 7 % de personnes obèses dans les classes sociales les plus pauvres contre 7 % pour les plus riches...

Voilà pour les chiffres. Ce seront à peu près les seuls cités lors de la table ronde organisée à Rennes à l'occasion du Festival Dangereuses Lectrices dont le thème de la deuxième édition était fin septembre : Manger.

Pour parler de la grossophobie, discrimination qui touche particulièrement les femmes, les trois invitées ont surtout évoqué leurs ressentis et leurs expériences personnelles douloureuses notamment face au monde médical.

 

Anouck1

La cuisine pour Anouck Méléard-Soller, c'est presque une histoire d'amour. En tout cas, c'est un partage. « C'est prendre et donner » dit-elle.

La Rennaise y est arrivée par des chemins détournés et est aujourd'hui l'une des 500 cheffes françaises recensées dans un guide visant à valoriser la place des femmes dans un milieu professionnel encore très – trop - masculin.

Ce week-end, elle sera au festival Dangereuses Lectrices pour témoigner.

 

Parce qu'elles sont elles-mêmes des dévoreuses de livres, les membres de l'association Dangereuses Lectrices ont choisi pour la deuxième édition de leur festival à Rennes fin septembre de tourner autour du mot manger.

En partenariat avec la librairie la Nuit des Temps, ce week-end aux Ateliers du Vent s'attachera à mettre en lumière des autrices mais aussi des cuisinières, à décortiquer la grossophobie mais aussi le véganisme.

Camille Ceysson , responsable de la communication du festival, répond à quelques questions pour nous mettre l'eau à la bouche.

visuel

 

__________________________________________________________________________________

 

Genres, transgenres et mauvais genres

morguy1

 

L'association MOTS POUR MOTS et votre webmagazine Breizh Femmes organisent cette année encore un concours d'écriture.

Pour cette  sixième édition c'est le thème "genres, transgenres et mauvais genres" qui a été retenu par le jury autour de l'autrice Anne Lecourt. 

Les textes d'un maximum de 15000 signes sont à envoyer  au plus tard le 8 novembre.

Ceux que le jury retiendra feront l'objet d'une publication web au printemps 2022 et des lectures publiques pourront également être organisées.

Pour en savoir plus : lire le règlement.