Martine1

Martine Beaujouan est une femme de convictions. « L'éducation que j'ai reçue et celle que j'ai donnée à mes enfants, j'aimerais la partager » déclare-t-elle.

Longtemps animatrice culturelle, elle se consacre désormais à la mise en place d'un projet de crèche atypique.

Outre une large amplitude horaire pour les parents qui travaillent tôt le matin et/ou tard le soir, ce lieu d'accueil des enfants serait également, au cœur d'un quartier populaire de Rennes, un espace de paroles et de formation pour les mamans.

Reste plus qu'à trouver le local et les financements pour assurer l'embauche du personnel nécessaire.

 

Qui aurait cru qu'elles monteraient un jour sur scène ? Celles que Anne Lecourt avait baptisées les « Discrètes » prennent peu à peu leur envol pour un public toujours plus nombreux.

Le livre de témoignages/portraits consacré à ces femmes invisibles et à leur vie ordinaire au creux de la Bretagne des années 50/60, devient spectacle « multidimensionnel » porté par la compagnie de théâtre Quidam.

Quelques jours avant la première représentation, en fin de répétition, la troupe s'est laissée aller, elle aussi, à quelques confidences.

discretes1

 

sarajulie

Depuis le 22 juin, sur l'Agrocampus de Rennes, on ne parle plus du bâtiment 15 ; désormais les unités de génétique et de production animale sont hébergées dans le bâtiment Rosalind Franklin.

La concrétisation du projet de féminiser les noms de salles et bâtiments sur le campus de l'école d'agronomie rennaise, initié par le club SHEEH, n'est que le début d'une nouvelle histoire. Les étudiantes engagées dans ce club pour l'égalité des genres, ont encore « beaucoup d'autres noms en réserve » et de nombreuses idées pour sensibiliser les élèves.

Rencontre avec Sara et Julie, deux présidentes (ex et actuelle) hyper motivées.

 

 

altertour

 

Chaque année depuis bientôt quinze ans, l'Alter Tour propose une atypique balade à vélo dans un coin de France.

Cette année, il s'agit de la Normandie et de la Bretagne.

Et trois bénévoles de l'équipe organisatrice, Pauline, Céline et Coralie, ont décidé de lui donner un nouveau départ avec une échappée du côté du féminisme.

 

Morizur1

Au départ, il y a une autrice de BD, Gwénola Morizur et son « envie d'écrire une histoire d’amour ».

Si Montagnes Russes qui vient de sortir parle d’amour, il va plus loin. C’est surtout une histoire de sororité qui dépasse l’amitié entre deux femmes, celle qui souhaite désespérément être mère et celle qui galère au quotidien avec ses trois enfants.

Une occasion pour la bédéiste de rappeler « qu'une femme est loin d'être seulement une mère mais un être complexe avec des désirs et des ressentis contradictoires qui cherche son équilibre ». « Ensemble ces deux femmes complètement différentes – dit-elle - trouvent une force qu'elles n'avaient pas seules ».

 

 Dans la petite bouteille d'Ibahis se concentrent à la fois la tradition et la modernité, le retour aux origines et l'envie de répondre aux attentes d'aujourd'hui : commerce équitable, alimentation saine, développement durable, économie locale.

Pour Fatimata Hamey et sa fille Rabaha Cosson Warou, c'est aussi le début d'une aventure entrepreneuriale. C'est enfin un rêve : celui qu'une boisson familiale, à base d'hibiscus, devienne « la nouvelle spécialité de Bretagne » et l'occasion de valoriser leur quartier de Villejean à Rennes.

ibahis1

 

__________________________________________________________________________________

 

Genres, transgenres et mauvais genres

morguy1

 

L'association MOTS POUR MOTS et votre webmagazine Breizh Femmes organisent cette année encore un concours d'écriture.

Pour cette  sixième édition c'est le thème "genres, transgenres et mauvais genres" qui a été retenu par le jury autour de l'autrice Anne Lecourt. 

Les textes d'un maximum de 15000 signes sont à envoyer  au plus tard le 8 novembre.

Ceux que le jury retiendra feront l'objet d'une publication web au printemps 2022 et des lectures publiques pourront également être organisées.

Pour en savoir plus : lire le règlement.