Zinnya Del Villar ne comprend pas pourquoi toutes les personnes qui fréquentent son entreprise sont des hommes. Diplômée d'un Master de Mathématiques Appliquées, cette jeune Mexicaine installée en France depuis cinq ans, est aujourd'hui datascientist.

Depuis qu'elle s'est spécialisée en informatique et qu'elle a rejoint la start-up Data2b à Rennes, elle évolue en effet dans un univers très largement masculin.

 

logoforum

 

 Pourtant, comme le rappelle Estelle Bagot, co-fondatrice d'une autre start-up, Eliga, les femmes ont réellement une « carte à jouer » dans le numérique où leur employabilité est quasiment assurée.

C'est exactement ce même message que veut passer le Forum « Jeunes Femmes et Numérique Bretagne » qui se déroulera le 13 mai.

 

socialbuilder2

 

Les entreprises du numérique en France ne comptent aujourd'hui que 27% de femmes parmi leurs employé-e-s. Une inégalité que la société Social Builder a décidé de combattre. Grâce notamment aux forums organisés dans plusieurs villes de France, elle s'est donné pour mission « de concrétiser la mixité hommes/femmes » dans l'économie numérique, un secteur en plein essor en Bretagne.

Un monde à féminiser

Estelle Bagot s'est lancée dans l'aventure voilà deux ans en créant, avec un associé, la start-up Eliga spécialisée dans le secteur de l'éducation et de la formation et dans celui de l'événementiel. L'entreprise compte aujourd'hui cinq personnes, dont les deux créateurs, mais envisage de recruter au cours de l'année. « L'objectif est de doubler les effectifs - explique la jeune femme – Et si je n'ai aucun problème aujourd'hui à travailler dans un monde masculin, je souhaite néanmoins que l'équipe se féminise. »

EstellePour elle, en effet, les femmes apportent « un regard différent, une façon de travailler, de penser, d'aborder les problématiques différente » et à compétences égales, elle estime qu'une femme a plus de chance qu'un homme aujourd'hui d'être embauchée dans ce secteur. Seulement, voilà, si Eliga reçoit cinq à dix candidatures spontanées chaque semaine, depuis la création de l'entreprise au début de l'année 2014, Estelle Bagot ne se souvient avoir reçu que trois candidatures de femmes.

« Les jeunes filles qui choisissent cette voie auront une employabilité élevée » prédit-elle. Car si le numérique est désormais présent partout, il propose aussi des postes aux profils très variés. « Non seulement les femmes ont toute leur place dans ce domaine – argumente-t-elle encore - mais si elles n'y sont pas ça va devenir problématique ; quelque chose qui n'est développé que par un seul type de personnes répond aux besoins d'un seul type de personnes ! La diversité et la mixité sont des éléments qui font qu'une entreprise marche. »

L'envie de donner envie

Le vendredi 13 mai, Estelle Bagot sera avec d'autres jeunes femmes appelée à partager son expérience au cours des différentes tables rondes ou ateliers proposés. Pour elle, le numérique est arrivé un peu par hasard dans une vie d'abord vouée aux études littéraires. Ce n'est qu'après une maîtrise d'anglais et un DESS en langues qu'elle a rencontré l'informatique. Mais aussitôt elle en a perçu l'intérêt et aujourd'hui c'est dans le domaine de la formation qu'elle propose des outils visant à faciliter les apprentissages.

ZinnyaEn expliquant son parcours devant un parterre d'environ 300 jeunes femmes, elle souhaite « éveiller les consciences de celles qui se diraient : ce n'est pas pour moi parce que je n'ai pas fait d'études scientifiques. » « J'ai envie – dit-elle – que ce forum serve à donner l'envie de venir voir. »

Comme elle, Zinnya Del Villar sera aussi présente au forum. « Les nouvelles technologies changent très vite – explique-t-elle – et c'est plus facile pour les petites start-ups d'arriver à suivre les innovations. Pour moi c'était évident de travailler dans ce type de structures et je pense qu'on a besoin des femmes parce qu'elles sont en général perfectionnistes et qu'elles aiment faire les choses bien. Je ne suis pas un modèle ; je n'ai pas de super pouvoirs. Tout le monde peut le faire ! »

Geneviève ROY

Pour aller plus loin : le Forum « Jeunes Femmes et Numérique Bretagne » aura lieu le vendredi 13 mai de 9h à 17h sur le Campus Technicolor de Cesson Sévigné. Informations pratiques, inscriptions gratuites et obligatoires sur le site du forum.

Powered by CoalaWeb