Histoire(s)

Une vie de combats

Tillon1

Lors de son décès en juillet dernier, Raymonde Tillon reçut un hommage national à Rennes où elle est enterrée au cimetière de l'Est.

Femme engagée dès son plus jeune âge, résistante, elle fut surtout une des premières femmes élues députées en 1945 alors que les femmes votaient en France pour la première fois.

Son éloge funèbre rappelait « 95 ans de combats : ceux de l'orpheline, ceux de la militante de l'entre-deux guerres, ceux de la déportée, ceux de la députée ».

A Rennes, une avenue et un lycée portent le nom de son mari, le résistant communiste Charles Tillon. Un jour peut-être elle rejoindra les femmes, encore trop rares, dont le nom est attribué à un espace public.

Lire l'article